bienvenue Sur Le Site Du B’nai B’rith Europe

Posted By on September 14, 2015

Vendredi, 10 Juillet 2015

Confrence prsente par le Professeur Ch. Loubet, historien des mentalits et des arts, invit par Yad Vashem le 16 juin, 15H00, au CUM de Nice.

Rsum par Christian Loubet et Gilberte Jacaret Docteur s Lettres, Loge Moshe Dayan du Bnai Brith France, Nice.

Il reste trs peu de tmoignages laisss par des artistes juifs dans les annes 40. Certains ont pu cacher et sauver leurs uvres avant dtre dports (mais elles ne disent rien sur les camps). Dautres ont survcu et exprim lhorreur vcue. Plus tard,s artistes moins directement concerns, ont tenu exprimer leur motion.Ces images compltent les films darchives, prcieux documents contre le rvisionnisme.

CHARLOTTE SALOMON

Rfugie avec ses grands-parents chez une amie, Villefranche en 1939 puis Nice en 1940, elle rencontre puis pouse A. Nagler. Ils vivent lErmitage Villefranche. Enceinte de cinq mois, elle est arrte en septembre 1943 et est excute son arrive Auschwitz.

Elle avait confi son uvre un ami, le docteur Moridis. Son pre Paul, vad et cach en Hollande survivra avec sa seconde femme. Aprs sa tante, sa mre stait suicide en 1926-, sa grand- mre plus tard en 1940.

Felix Nussbaum Autoportrait dans le camp (dtail), 1940, New York, Neue Galerie

FELIX NUSSBAUM

Ne laissez pas mourir mes uvres

N en 1904 Osnabrck, Felix Nussbaum tudie les arts dcoratifs Hambourg, puis les Beaux-Arts Berlin; laurat de lAcadmie allemande Rome, il est pensionnaire la Villa Massimo en 1932. Son atelier brle avec presque tous ses 150 tableaux. Il est alors boursier Rome. On sent, dans ses tableaux, une ironique distanciation et une ironique distanciation et une drive fantastique.

Comme lcrit le professeur Christian Loubet:Lexpressionnisme de Nussbaum est influenc par le cubisme et la metafisica de De Chirico. Proche de la nouvelle objectivit dans les annes 20/30 ( Dix, Grosz, Beckman) il peint des figures nigmatiques dans des formes synthtiques et des couleurs sourdes (Mascarade). Le peintre est clown et pote mais aussi amant et bourgeois, mlancolique et incompris. Les autoportraits reprsentent la moiti de la production.

Lartiste de la fin du XIXme sicle se voyait dj comme un saltimbanque marginal. Nussbaum, hritier dune famille bourgeoise, se voit comme un dclass. Un homme sans qualit, mais un artiste tmoin.

Lors de son sjour romain, les mannequins sans visage voluent dans un monde dnigmes la de Chirico (Solitude). Mais cest la proscription antismite qui linspire bientt (Souvenir de Nordeyney et Place folle). La brocante acadmique est vaine, il faut aller au-del des traditions quitte bousculer les dogmes (Peintre dans latelier).

Nussbaum soriente vers une peinture idologique ds 1930. Larrive dHitler au pouvoir le pousse sur le chemin dun exil en Italie, en Suisse et en France. Il se fixe Ostende en 1935, en dsaccord avec ses parents.Enfants devant lEglise dnonce le conformisme, la lchet et le cynisme des pres. Son ironie caustique alors ne respecte rien (Enterrement). En 1937, il vit Bruxelles avec Felka Platek une artiste juive polonaise. Il dmystifie lart antique jug artificiel. Il est alors clectique: une femme picassienne pleure des perles. Peintre et Modle simbriquent en courbes. Arrt aprs la dfaite franaise, en tant que ressortissant du Reich, il est intern au camp de Saint-Cyprien dans le sud de la France. Evad, il retourne Bruxelles o il demeure cach avec son pouse Felka. Emule dEnsor et de Delvaux dans ses autoportraits et ses paraboles de 39 43, il place le spectateur dans une position de malaise lorsquil exhibe en le fixant, son passeport et son toile jaune. Il projette son Couple nu en 42 comme pour offrir ces corps en rsistance. Lultime Portrait la pipe est une provocation narquoise (les flacons=humeur-mort, nostalgie, souffrance). Cest lincarnation dune volont. La peinture de guerre montre des rfugis juifs aux corps meurtris.

Les derniers tableaux allgoriques modernisent de la symbolique macabre. Les damns sont aux portes de lenfer. Charniers et fossoyeurs les attendent. Nussbaum termine Le triomphe de la mort le 18 avril 1944.

Le couple est finalement arrt le 21 juin. Ils sont dports Auschwitz, le 31 juillet 1944 par le dernier convoi de Malines et assassins. Il avait pu mettre labri ses toiles chez deux amis.

Ce peintre fut redcouvert partir de 1971 grce au travail de ses hritiers en Isral. Le lot des uvres de Bruxelles avait t mis labri chez les Dr. Grosfile et Lefbre. La restauration savra difficile. 214 autres uvres furent dcouvertes en Belgique ou en Allemagne entre 1975 et 1982. Une salle lui fut consacre au Muse dOsnabrck et finalement un btiment fut ralis en 1995 par Liebeskind. En trois parties, ce lieu voque lodysse de lexil. La maison (couverte de bois) est oriente vers la synagogue dtruite le 9 novembre 1933. Le couloir en bton est orient vers la villa qui fut le sige du parti nazi. Le corps central est une mtaphore de lexil. Les deux btiments sont relis par un pont en zinc (chemin de la mort).

Proche de la nouvelle objectivit (Dix, Grosz), on sent dans ses tableaux de la froideur et une drive fantastique.

Une salle lui fut consacre au Muse dOsnabrck et finalement un btiment fut ralis en 1995 par Liebeskind. En trois parties, ce lieu voque lodysse de lexil. La maison (couverte de bois) est oriente vers la synagogue dtruite le 9 novembre 1933. Le couloir FN en bton est orient vers la villa qui fut le sige du parti nazi. Le corps central est une mtaphore de lexil. Les deux btiments sont relis par un pont en zinc (chemin de la mort).

Le Muse d'Art et d'Histoire Juifs a prsent, du 22 septembre 2010 au 23janvier2011, la premire rtrospective importante de son uvre organise en France.

ITZCHAK BELFER

N en Pologne en 1923, Itzchak Belfer a grandi dans l'orphelinat de Janusz Korczak Varsovie, en Pologne. Janusz Korczak tait un mdecin-pdiatre et crivain polonais qui a choisi dlibrment d'tre dport au camp de Treblinka avec les enfants juifs du ghetto de Varsovie dont il s'occupait dans son orphelinat.

Peu de temps aprs la prise de Varsovie par les Allemands au dbut de la Seconde Guerre mondiale et suite la formation du ghetto de Varsovie, Itzchak Belfer parvient s'chapper vers la Russie travers les forts de Pologne. la fin de la guerre, Itzchak Belfer retourne Varsovie et se retrouve directement confront la ralit de l'radication de la communaut juive polonaise. Depuis, le pass vit toujours en Itzchak Belfer puisqu'il n'a jamais vraiment quitt l'orphelinat de Yanusz Korczak, ancr jamais dans ses penses et son esprit. Au plus profond de son me, il reste le petit Itzchakele de Varsovie.

A prsent g de 90 ans, Itzchak Belfer est devenu un artiste isralien reconnu. Durant toute sa vie d'artiste, Itzchak Belfer chercha commmorer le travail de Janusz Korczak et l'Holocauste du peuple juif. Ds lors, Janusz Korczak, le mdecin et ducateur polonais, vit toujours au travers des dessins et des peintures d'Itzchak Belfer dont l'me et l'esprit est habit par l'orphelinat de Korczak Yanusz.

Dans ce reportage, Itzchak Belfer partage ses souvenirs de l'orphelinat. Il rvle l'attitude de Janusz Korczak envers les enfants qu'il traitait tous comme des tres humains dots de la mme dignit et considration que les adultes. Selon lui, un enfant devait jouir des mmes droits qu'un adulte. Il dcrit avec motion le travail de Janusz Korczak et de son assistante, Stepha Wilczyska, au sein de l'orphelinat ainsi que leur amour et dvouement total envers les enfants qu'ils ont tent de sauver, ce qui entrana leur fin tragique. Le Pr Korczack

DAVID OLERE

Il est n en 1902 Varsovie. Il a travaill dans le cinma Berlin puis Paris. Naturalis, il fonde une famille. Ds la dclaration de guerre, en 1939, il est mobilis. Lors de la rafle de 1943, il est intern Drancy puis envoy Auschwitz par le 49me convoi o, sur les mille, six seulement survivront. Il est alors utilis comme interprte car il parle six langues, comme peintre des tortionnaires et aussi comme fossoyeur dans les Zonder-kommandos.

Il sera le seul rescap peintre qui a TOUT VU. Entre le 19 janvier et le 6 mai 1945, il traverse plusieurs camps puis sera libr par les Amricains.

Son uvre est unique. Destine au grand public, elle propose une illustration manichenne du type bande dessine , hyper-raliste avec une attention symbolique trop appuye. Aprs sa mort, en 1985, sa famille a du mal faire passer ses images terribles. Ce sont alors les Klarsfeld qui vont s'y employer. On peut voir une vingtaine de tableaux au muse de la Shoah New York et quelques uns Yad Vashem.

David Olre a reprsent l'un de ces Bunkers.

Il aurait donc pu tre affect au Bunker 1 ou au Bunker 2 peu aprs son arrive

Ce btiment, comme chacun des crmatoires, tait une usine de mort dont il comprenait tous les lments : salle de dshabillage et salle de gazage en sous-sol, salle des fours au niveau du sol, et partir de mai 44 logement des Sonderkommandos l'tage (auparavant, les gardes SS ramenaient les membres des Sonderkommandos au Block 13 du BIId aprs chaque priode de travail. Il s'agissait d'un Block ferm, isol et surveill). Puis...

"Gazage", la peinture de David Olre ralise en 1960. Elle mesure 1m30 x 1m60.

Ce dessin, d'une extrme violence, ne peut, pour autant, pas tre lud. Il a t ralis en 1945. Il nous fait pntrer dans une pice qui est la "salle de travail" du service de dissection. On constate que ces femmes taient en pleine sant. Elles n'taient videmment pas des prisonnires du camp. Elles n'ont pas t gazes non plus. Les SS les tuaient par balles. Et puis l'vacuation est annonce dans une grande pagaille. Les survivants de cette vacuation du camp sont ceux qui portent tmoignage depuis leur libration. Parmi eux, bien entendu, David Olre.

ADOLF FRANKL

N en 1903, ce peintre est violemment projectif, parfois ruptif, voire hyper-expressionniste. Le 29 septembre 1944, il est amen avec sa famille et tous les juifs de Bratislava par la Gestapo et la milice slovaque jusqu' la gare. Il sera l'un des rares survivants sur 2000 au trajet et au typhus libr par l'arme rouge.

Puis la vie continuera Vienne o il a une exposition permanente : Art contre oubli , New York et en Allemagne. Il meurt en 1983.

Eichmann 1957 Macabre composition arcimboldesque

CHRISTIAN BOLTANSKI :

N en 1944 d'un pre juif d'origine russe et d'une mre corse chrtienne, il est rest marqu par le souvenir de la Shoah. Dans ses installations, employant divers matriaux (photographies anciennes, objets trouvs, carton ondul, pte modeler, luminaires, bougies), il suscite l'motion suggrant des prsences virtuelles qui mettent en vidence la disparition. Les thmes sont la mmoire, l'inconscient, l'enfance et la mort. On devine souvent ainsi, en perspective, les souffrances endures par les juifs dans des installations qui expriment, sans mot, l'horreur de la guerre et de la Shoah.

ANSELM KIEFER

Allemand n en 1945 fut fascin par le judasme. La belle Sulamite, chante par Salomon gt au fond d'un sombre mausole.

ZORAN MUSIC

n le 12 fvrier 1909 Bukovica, hameau de Gorica (Gorizia), ville aujourd'hui traverse par la frontire italo-slovne et qui fait alors partie de l'empire austro-hongrois, est un peintre et graveur Slovne de la nouvelle cole de Paris. Il est mort le 25 mai 2005 Venise.

Arrt en octobre 1944 par la Gestapo, Music (non juif) est emprisonn Trieste pendant 26 jours. On lui laisse le choix : collaborer comme officier dans le corps tranger de la Waffen SS ou partir pour le camp de concentration de DACHAU. Il choisit la seconde solution. Il parvient raliser en cachette quelque 200 dessins (encre dilue, crayon) de ses compagnons mourants ou morts. Son uvre ultrieure sera marque par les atrocits qu'il voit.

MARC CHAGALL ralise, dans les annes 1940, des compositions bibliques. On y dtecte l'influence de l'enseignement religieux de son enfance. La Passion devient celle du peuple juif.

La crucifixion blanche de Chagall. Le Christ juif avec ses phylactres et son talith qui cache sa nudit incarne les victimes des nazis. En bas du tableau, les juifs religieux, la mre avec son bb et le Juif errant fuient. (cf : Quand le juif errant rencontre Apollinaire et Herzl puis traverse le XXme sicle Edition Mlibe, de Gilberte JACARET)

Ouverture du muse Mendjisky ddi aux "Ecoles de Paris"

Un nouveau muse priv a ouvert ses portes le 11 avril 2014 Paris dans un btiment du 15e arrondissement. Centr sur le peintre Maurice Mendjizky (1890-1951), il entend galement tirer de l'oubli certains artistes des deux "Ecoles de Paris".

Les artistes de "la premire Ecole de Paris" sont principalement des trangers juifs souvent venus d'Europe centrale, arrivs au dbut du XXe sicle dans la capitale, et fixs autour du quartier Montparnasse. Amedeo Modigliani, Marc Chagall, Cham Soutine, Mose Kisling sont les plus connus.

Un peintre li l'avant-garde au dbut du 20e sicle L'histoire du peintre Maurice Mendjizky pouse les bouleversements de l'Europe de la premire moiti du XXe sicle. N en Pologne, dans une famille juive trs modeste, il arrive en 1906 Paris l'ge de 16 ans. Il tudie aux Beaux-Arts et intgre "la Ruche", o vivent des artistes d'avant-garde, notamment Soutine.

Install Vence en 1921, il ralise vers 1947 des sries de dessins sur le Ghetto de Varsovie o sont morts son pre, sa mre et ses deux surs.

En octobre 40, sur dnonciation, la Gestapo arrte sa femme Rose Paris. Maurice se rfugie Nice chez sa belle-sur. Il fonde la 8me Compagnie des Francs-Tireurs et Partisans (FTP). Huit jours avant la libration, Claude, son fils an, 20 ans, est arrt au cours d'un parachutage Utelle. Il est fusill le 22 juillet l'Ariane. Maurice lui ddie son premier recueil de 31 dessins publi avec un pome d'Eluard. Picasso crira : C'est un chef d'uvre, une vritable symphonie du noir et blanc . Il a peut-tre lu le tmoignage de Jan Karski (1944) qui a visit le ghetto, effar par ces ombres dshumanises (Voir in Shoah et le roman de Yannik Haenel : Il n'y avait plus rien d'humain dans ces formes palpitantes ). Le Ghetto de Varsovie (440.000 habitants en juin 41, 3000 au km2, 50.000 lors de la rvolte) se souleva le 19 avril 43, veille de Pessah, puis fut ras.

Le muse Mendjisky a t cr par le fils du peintre Mendjizky (qui a remplac le z du nom polonais de son pre par un s). Ag de 85 ans, Serge Mendjisky est lui-mme peintre et photographe.

Pour son ouverture, le muse a propos jusqu'au 12 juillet 2014 une rtrospective consacre Maurice Mendjizky, avec une centaine de ses peintures (paysages, portraits). Il a prsent aussi une trentaine de dessins raliss par l'artiste sur le ghetto de Varsovie, o ses parents et ses surs ont t extermins.)

SERGE SMULEVIC

d'origine polonaise est n en France en 1921, diplm des Beaux-Arts de Strasbourg. Dnonc et arrt Nice, lors d'une mission pour la Rsistance, il est enferm rue Gioffredo, puis envoy Drancy et Auschwitz. Toute sa famille a disparu dans les camps. Libr Dachau, il tmoigne par ses dessins et ses pomes. Il est mort en 2010.

Dessin de Serge Smulevic, lors du Procs Papon

Dessins de Sala Sala est le nom d'artiste de Myriam Smulevic, fille de Serge.

La marche de la mort

Le survivant

La marche de la mort (2004)

L'arbre de paix

L'intranquille, GRARD GAROUSTE

Dans les annes 1950, Grard Garouste, enfant, a entendu de son pre des propos antismites. Plus tard, il comprend l'implication de son pre dans le processus de la spoliation des Juifs en France. De l, il cherche en savoir davantage, il va aux archives, enqute et crit un livre. Aujourd'hui il veut transmettre. Je suis le fils d'un salopard qui m'aimait. Mon pre tait un marchand de meubles qui rcupra les biens des juifs dports. Mot par mot, il m'a fallu dmonter cette grande duperie que fut mon ducation....

= = = = = = = = = = = = = =

Le ventre est encore fcond, d'o a surgi la bte immonde. Bertolt Brecht.

Read the original post:
bienvenue Sur Le Site Du B'nai B'rith Europe

Related Post

Comments

Comments are closed.